Activités

En dehors de ses activités individuelles de recherche et d’enseignement, mais en étroite connexion avec elles, Annick Englebert participe à des projets collectifs, en philologie médiévale (édition du corpus français de la Chanson d’Aspremont ; achèvement de l’édition des Artes bene moriendi entreprise par Pierre Ruelle) et en didactique du français langue seconde (formation d’une équipe de formateurs d’instituteurs en RDC, au Sénégal et au Mali, expertise des formations d’instituteurs au Bénin et en Côte-d’Ivoire).

Son intérêt pour les nouvelles technologies et les compétences qu’elle a acquises dans ce domaine au fil des années l’ont amenée à conceptualiser et développer de nombreux sites internet, dont elle assure également la gestion des contenus (écoles doctorales, colloques, base de données textuelle…), de didacticiels et des outils d’aide à la réalisation de travaux universitaires assistés par ordinateur.