Projet pédagogique global

Je n'enseigne rien à mes étudiants, j'essaie simplement de créer les conditions dans lesquelles ils peuvent apprendre.
(Albert Einstein)

La charge d’enseignement d'Annick Englebert à partir de la rentrée 2015 comprend deux volets, un volet grammatical (Histoire de la langue française) et un volet textuel (Poétique et poésie médiévales ; Histoire du livre de cuisine).

Le contenu des cours est adapté à leur chronologie dans le cursus des étudiants romanistes.
Le cours d’Histoire de la langue française (BA1), seul cours de linguistique diachronique du cursus, vise à initier à la phonétique historique en en montrant les multiples implications linguistiques et littéraires.
Le cours de Poétique et poésie médiévales (domaine français et franco-provençal) (MA1) s’inscrit dans le prolongement direct du cours d’Histoire de la langue française, dont il met au jour les implications sur la poésie française.
Le cours d’Histoire du livre de cuisine (MA2) vise à cerner comment s’est élaboré au fil des siècles ce type de livre si particulier de livre, à travers une approche pluridisciplinaire (étude des supports, de la mise en page, de la mise en texte, du texte, des illustrations, des relations entre texte et image…).

Le dénominateur commun de ses enseignements est l’étude des textes (voire, majoritairement, l’étude de textes non contemporains), quel que soit l’angle d’approche, linguistique, littéraire, philologique ou tout simplement méthodologique.
Le cours d’Histoire de la langue française montre comment la phonétique historique peut trouver ses fondements dans l’étude de l’écrit : l’apport du texte est là avant tout méthodologique. Le texte occupe un rôle central dans le cours de Poétique et poésie médiévales, puisqu’il s’agit, partant des traités de seconde rhétorique, d’étudier la mise en œuvre de principes théoriques par les premiers poètes français et provençaux. Le texte est une nouvelle fois au cœur du cours d’Histoire du livre de cuisine, où la linguistique textuelle est sollicitée, entre autres disciplines, pour circonscrire la spécificité d’un genre.
Les textes sollicités dans l’ensemble de ses cours sont essentiellement des textes non contemporains. Il s’agit de cette manière d’immerger les étudiants dans l’histoire de la langue et de leur faire voir, par l’étude des textes, comment se dessine l’évolution de la langue et par quels chemins, parfois tortueux, on en est arrivé aux règles actuellement appliquées. Il s’agit aussi d’ouvrir l'horizon littéraire des étudiants, en les mettant au contact de textes qui ne sont pas ou peu abordés dans les études dites littéraires mais qui font pourtant partie intégrante de la littérature.